Guidance parentale

“L’enfant n’est pas seulement violent ou agressif, il y a plusieurs voix en lui comme un parlement qui est constitué de différents partis. Aujourd’hui les voix positives sont en minorité mais le recours à la résistance non violente va les renforcer.”

Nathalie Franc- Pédopsychiatre et Haim Omer- Psychothérapeute et Professeur d'Université

"La résistance non violente est la forme de résistance qui exprime le mieux l’attention et l’amour des parents."

Haim Omer

Je propose des séances individuelles et ateliers de groupe pour parents. Mon approche se base sur une compréhension multi-factorielle du comportement difficile, violent ou tyrannique de l'enfant.
J'aime travailler en lien avec les autres professionnels qui suivent l'enfant.

Mes interventions se basent sur des programmes reconnus, l'approche Barkley et la résistance non violente. Le focus est mis sur le changement du parent pour aider l'enfant à modifier ses comportements (les séances concernent donc les parents).

Ces programmes se présentent sous la forme de cycles de 8 à 13 séances qui demandent d'être suivis dans leur intégralité.

Exemples de comportements :
- Troubles de l'opposition en lien ou non avec un TDA(H), TSA ou un TOP diagnostiqués par ailleurs
- Colères ou difficultés de gestion émotionnelle
- Comportements violents ou destructeurs (crises clastiques)
- Anxiété de séparation (votre enfant ne supporte pas que vous le laissiez, même adolescent)
- Comportements tyranniques (l'enfant prend les décisions à la maison et dicte le comportement des parents)
- Violence contre la fratrie
- Menaces de suicide ou de se faire du mal face à une frustration.




52382220_m.jpg

Programme Barkley
Le programme d’entraînement aux habiletés parentales (PEHP) de Barkley (8 séances) est souvent préconisé pour le soutien des parents dont l’enfant - préférentiellement âgé de 4 à 13 ans - présente un Trouble du Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH), ou un Trouble Oppositionnel avec Provocation (TOP).
En effet, ce PEHP répond en premier lieu à la problématique de l’opposition, difficulté qui peut être rencontrée par tous types de parents. Ce programme de psychothérapie issu des thérapies comportementales et cognitives (TCC), dont l’efficacité est prouvée par de nombreuses études et méta analyses, figure parmi les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS).

depositphotos_308525808-stock-illustration-nonviolent-resistance-concept-icon-peaceful.web

Programme de résistance non violente

Ce programme en 13 séances s'inspire de la résistance non-violente rendue célèbre par Gandhi. Il a été mis au point par la pédopsychiatre Nathalie Franc. Pour elle, ce syndrome de l'enfant tyrannique, "on ne peut pas le résumer à un problème éducatif".

Ces enfants tyrans, explique-t-elle, "ont des fragilités sur certains points, notamment la gestion des émotions, l’anxiété, etc." La difficulté, face à ces enfants, va être de réinventer un modèle d'autorité adapté basée sur une présence parentale ancrée et tranquille.